Femmes réseautées et engagées – La Marie Debout

Tissons des liens

Donner un sens à la vie

Ça-va-bien-aller

C’était une de ces journées où je me sentais particulièrement triste en ce temps de la pandémie mondiale de la COVID 19. Ce qui aide pour garder un bon moral, c’est de voir les arcs en ciel un peu partout dans les fenêtres avec les mots « ça va bien aller ». Pour ma part, j’ai bien hâte de voir si le printemps va vraiment s’installer pour de bon car présentement, c’est souvent pluvieux et il fait encore froid. J’adore quand les branches des arbres bourgeonnent et qu’on voit les premières fleurs.

Présentement, je me pose beaucoup de questions sur le sens de la VIE. Au fil des siècles, l’humanité a vécu de grands bouleversements. Je pense aux catastrophes naturelles, aux différentes guerres et aux maladies qui sont apparues au fil du temps. La médecine a beaucoup évolué, des médicaments et des vaccins soignent maintenant ces anciennes maladies. Malheureusement, d’autres maladies apparaissent, plus tard dans quelques temps, ils vont trouver ce qui va soigner cette pandémie de la COVID 19.

Tout a changé en si peu de temps, en l’espace de quelques jours. Il y a eu un virage à 180 degrés de notre façon de vivre. Nous étions à l’ère de la mondialisation, il n’y avait plus de frontière, nous pouvions voyager d’un pays à l’autre. Maintenant, partout sur la planète, les frontières se sont fermées et dans les pays, on ferme les différentes régions.

C’était l’ouverture sur le monde, maintenant, il faut trouver d’autres moyens pour rester en contact et solidaires. Quand la période de confinement sera terminée et que l’on pourra reprendre normalement le cours de notre vie, nous allons probablement tous en tirer quelques leçons.

Avant, nous étions tous pris dans le tourbillon de la vie et nous n’avions pas le temps de voir notre vie car le temps passait trop vite. Maintenant, on peut s’arrêter. Les gens, avec leur créativité, vont trouver des façons de s’entraider et de prendre soin les uns des autres.

Apprendre à ralentir comme on le fait actuellement, à bien respirer et élever notre niveau de conscience, c’est ce que je nous souhaite à tous. J’aime les oiseaux et tant qu’ils vont chanter, je sais que tout ira bien pour les autres et pour moi.

LMiller63

Louise Miller

 

 

 

Un commentaire sur “Donner un sens à la vie

  1. Cécile Murray
    28 avril 2020

    Ce texte raisonne en moi comme une poésie d’espérance. C’est vrai que rien ne sera plus pareil après cette pandémie, mais ne serait-ce pas un merveilleux malheur (Boris Cyrulnek) pour notre planète terre qui a besoin de plus de respect de la part des hommes et de leurs besoins effrénés de consommation. Moi aussi j’adore les oiseaux car ils sont le symbole qu’on pourrait être si heureux en respectant la nature.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27 avril 2020 par dans Témoignages.
%d blogueurs aiment cette page :