Femmes réseautées et engagées – La Marie Debout

Tissons des liens

Femmes et itinérance

Le 20 mars 2017, une formation avec panel s’est tenue au Centre femmes du monde du quartier Côte-des-Neiges à Montréal. Le thème était Femmes et itinérance et la rencontre s’adressait aux travailleuses et aux administratrices des centres de femmes de Montréal et de Laval.

Femmes et itinérance CdN - 20 mars 2017-conférencières-LDMesdames Diana Lombardi du Réseau d’action des femmes en santé et services sociaux, Carole Benjamin de la Table des groupes de femmes de Montréal et Miori Lacerte de L’Auberge Madeleine formaient le panel. Une Déclaration sur l’itinérance des femmes trônait bien en vue dans le local.

Femmes et itinérance CdN - 20 mars 2017-Déclaration-LDL’itinérance au féminin est complexe et souvent invisible. Le manque de financement des ressources et l’absence de volonté politique sont criants et doivent être dénoncés!

Des femmes, avec ou sans enfants, vivent un calvaire. Trop peu de logements abordables et d’encadrement sont disponibles. Des femmes, à risque d’itinérance, se retrouvent à squatter chez l’un et l’autre souvent en échange de faveurs sexuelles quand ce n’est pas de la prostitution proprement dite. La dignité, le lien à elle-même et à l’autre s’en trouvent gravement altérés.

La honte et la peur incitent les femmes itinérantes à demeurer invisibles. Elles utilisent les comptoirs vestimentaires et les buanderies publiques pour assurer leur survie. Le vol, le viol, le harcèlement, les risques de grossesses non désirées et les abus de toutes sortes les rendent vulnérables et les démolissent! Les interventions policières sont redoutées…

Les femmes itinérantes ou à risque d’itinérance se retrouvent, faute de ressources spécialisées, dans les centres de femmes qui les accueillent à bras ouverts. Ces endroits n’ont pas toujours cependant l’expertise, le personnel nécessaire et le financement pour effectuer les démarches, le suivi et le soutien que ces problématiques exigent.

C’est un problème social d’une grande urgence! Je pourrais en discourir encore longtemps… mais je m’arrête ici! Une adresse fixe, la sécurité et le soutien sont à la base pour se reconstruire! Voilà comment on arrive à se bâtir un univers sur des ruines! Point à la ligne.

Lise Dugas est l’auteure de ce texte livré dans la vidéo (Véronique Morel, vidéaste)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 16 octobre 2017 par dans Enjeux.
%d blogueurs aiment cette page :