Femmes réseautées et engagées – La Marie Debout

Tissons des liens

Les droits des femmes en Algérie

Article tiré du journal Rayons de Femmes de La Marie Debout, printemps 2016

C’est depuis l’indépendance de l’Algérie que la première composante des droits des femmes a commencé à voir le jour. En effet, c’est devenu une des priorités de vouloir faire sortir les femmes de leur enfermement obscurantiste dans le but de les libérer de l’exploitation sous les prétextes religieux.

Ensuite, les femmes citadines, qui avaient l`opportunité de s’instruire, ont commencé à penser, à diffuser de nouvelles idées afin de faire évoluer les femmes. Ces mêmes idées avec le temps vont prendre des formes et ont des appellations, telles que :

  • droit des filles à accéder à l`école moderne;
  • l’émancipation des femmes, leur droit d’expression, de décider de leur sort et non plus de rester sous la tutelle des hommes;
  • droits civils; notamment ceux relatifs aux rapports homme-femme dans le cadre de l’institution matrimoniale;
  • droit au travail et d’entreprendre des activités privées.

Actuellement bien que l’évolution des femmes s’est confirmée dans la société et dans tous les domaines, elles restent tributaires du milieu socioculturel et économique. En effet, la société fait toujours face à des priorités telles que l’analphabétisme, la pauvreté et les maladies. Or les femmes sont doublement concernées par ces fléaux car si elles doivent faire face à l’analphabétisme, à la pauvreté, à la  marginalisation et à la santé, elles doivent fournir également beaucoup d’efforts pour leur foyer et leurs enfants.

Ceci a un impact sur leur espérance de vie, sur le nombre de grossesses menées à terme et d’un taux de mortalité infantile des plus élevé. De plus, le taux de mortalité maternelle est élevé! Tout le monde, notamment ceux qui entravent l’amélioration des conditions de vie des femmes, n’ont pas encore compris que par l’amélioration des conditions de vie des femmes, c’est toute la société qui y gagne, y compris les hommes évidement.

Certes les pouvoirs publics n’épargnent aucun effort en ce qui concerne la planification familiale qui cible les femmes, l’accès à la vaccination et l’immunisation des femmes en âge de procréation, surtout en milieu rural.

De nos jours des associations poussent comme des champignons. Elles se veulent défendre les droits des femmes, mais elles sont pour la plupart créées par des structures partisanes beaucoup plus à la recherche des voix électorales que pour l’amélioration réelle des conditions de vie des femmes qui reste un dossier toujours reporté à une date ultérieure.

Le respect des droits des femmes demeure une lutte quotidienne.

Yamina Merzouk

 

femmealgerie54

 

Un commentaire sur “Les droits des femmes en Algérie

  1. francinevq
    22 novembre 2016

    Un témoignage intéressant sur la réalité des femmes Algériennes encore plus pertinent car c’est écrit par une Algérienne.Bravo

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 21 novembre 2016 par dans Non classé, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :