Femmes réseautées et engagées – La Marie Debout

Tissons des liens

Austérité et femmes en action

Article tiré du journal Rayons de Femmes de La Marie Debout, printemps 2016

austeritefemmesaction4-vm

Le gouvernement du Québec condamné pour violence économique! Les centres de femmes sont bien placés pour le savoir.


Travaillant sur le terrain avec les femmes, les centres de femmes sont bien placés pour mesurer l’impact de l’austérité sur celles-ci. L’R des centres de femmes du Québec, qui regroupe 300 000 femmes partout à travers le Québec, portait sur la place publique la dernière enquête interne de son regroupement. Le 3 avril, on pouvait entendre l’indignation de madame Carolle Mathieu, représentante régionale de Montréal-Laval et présidente de l’R. « L’R a publié un rapport démontrant les impacts de l’austérité sur les femmes : il s’agit d’exemples concrets obtenus par les paroles de femmes qui vivent ces  impacts au quotidien! Les mesures d’austérité empêchent les femmes d’avoir accès à plusieurs de leurs droits sociaux et économiques, ce qui remet en question le principe même de l’égalité de droits!
L’austérité est une violence faite aux femmes.

Les centres de femmes observent depuis 2014, partout au Québec, que les mesures d’austérité appauvrissent les femmes, renforcent les rôles de sexe, font perdre ou diminuer leur autonomie économique, augmentent leur travail invisible en les renvoyant dans la sphère privée pour s’atteler aux tâches délaissées par les services publics. Pour ces raisons-là, les mesures d’austérité sont des violences faites aux femmes, explique Janelle Leblanc du Centre des femmes solidaires et engagées. « Elles causent aux femmes un préjudice, la contrainte et la privation de liberté, dans la vie publique, comme dans la vie privée ».

Les centres de femmes demandent un arrêt d’agir au gouvernement du Québec.

austeritefemmesaction5-vm

Dénonçant différents impacts de l’austérité sur les femmes, les centres de femmes de Montréal et de Laval demandent au gouvernement du Québec de cesser immédiatement de couper dans les services publics et d’augmenter les tarifs. « Les mesures d’austérité mises en place par le gouvernement du Québec attaquent tout particulièrement le groupe social des femmes, c’est-à-dire plus de la moitié de la population du Québec ».

Des constats d’infraction remis aux députés austeritefemmesaction6-constatinfraction

Tout au long de la semaine du 4 avril 2016, dans les différentes régions du Québec, de nombreuses femmes ont émis des constats d’infraction à leurs députéEs, placardé des palais de justice et manifesté pour dénoncer ces coupures qui touchent particulièrement les femmes.

De la lumière dans la noirceur de l’austérité

« La mobilisation des centres de femmes, en dépit du portrait sombre que dresse leur recherche, témoigne de la force, de la détermination et de l’espoir des femmes de construire une société réellement égalitaire et juste pour toutes », affirme Mélanie Sarazin, présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ).

(Ce texte est tiré en partie du site Web de L’R des centres de femmes du Québec).

 

vmorel55

Véronique Morel


 

2 commentaires sur “Austérité et femmes en action

  1. Paul Cadrin
    31 octobre 2016

    Espérons que tous les citoyens font se rappeler de ça quand ils iront aux urnes!

    Aimé par 2 personnes

  2. Roxane Thériault
    1 novembre 2016

    Nous ne laisserons pas tomber!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 31 octobre 2016 par dans Non classé.
%d blogueurs aiment cette page :